Optimiser sa fiscalité grâce aux travaux

En France comme dans tous les autres pays d’Europe de l’Ouest, la dimension fiscale d’un investissement immobilier est primordiale. Son optimisation peut peser tout autant que la performance intrinsèque brute dans le résultat final de cash flow généré net d’imposition.

Il est donc essentiel de réfléchir à ce paramètre, et ce dès le début de la démarche de réflexion et d’orientation des recherches d’un bien.

Chez ARES, c’est ce que nous faisons pour chacun de nos clients. Nous leur expliquons dans le détail les clefs pour réussir leur investissement, non seulement sur son aspect rentabilité brute, mais aussi sur l’optimisation de sa future fiscalité.

Notre connaissance collective en matière de fiscalité foncière est convaincue que “faire des travaux est un moyen de réduire son imposition”. Malheureusement cette dernière s’arrête souvent à ce stade. Bien souvent, elle ne connait pas les éléments précis qui permettent d’utiliser au maximum ce levier tout à fait avéré.

En effet, effectuer des travaux de rénovation améliorera grandement la fiscalité de vos futurs revenus locatifs, mais dans des proportions bien différentes en fonction de vos décisions d’investissement. Il faut donc simplement faire les bons choix à toutes les étapes pour user de cet outil d’amélioration fiscale de manière optimale.

Bien à rénover

Bien déjà rénové

Budget

200,000€

200,000€

Prix d’achat

150,000€

200,000€

Rénovation

50,000€

0€

Revenus Locatifs Nets

10,000€

10,000€

Amortissement du bien

4,000€

5,333€

Amortissement des travaux

5,000€

0€

Revenu Imposable

1,000€

4,667€

Imposition*

400€

1,867€

* ~40% du revenu imposable (charges sociales + Impôt sur le revenu majoré pour expatrié)